dimanche 13 janvier 2019

Une histoire de Saâdi



Saâdi est un poète persan qui vécut au XIIIe siècle. Il a beaucoup étudié, beaucoup voyagé et beaucoup médité et écrit.
Ses deux livres les plus connus : Le jardin des fruits et le jardin de roses sont des recueils d'anecdotes et et de réflexions morales. Voici une histoire extraite de son livre : Le Jardin des fruits ( Le Bûstan ).




L'âne embourbé

Un âne s'était embourbé dans un marais, et son maître hurlait de désespoir. L'endroit était désert. La pluie faisait rage. Par surcroît, la nuit tombait. Jusqu'à l'aube, notre homme s'épuisa en injures, en blasphèmes. Dans sa colère, il invectivait ses amis, ses ennemis, et même le sultan de cette contrée. Celui-ci vint à passer et entendit les vociférations de l'ânier. A bout de patience, il dit sévèrement à l'infortuné :

_ En quoi suis-je fautif ?
_ Saigneur, déclara un cavalier de son escorte, promets-nous de punir ce coupable, de faire mourir cette plante vénéneuse...
Mais le sultan eut pitié du malheur de l'aîné, et il refréna son courroux. Bien plus, il tendit à cet homme une bourse pleine d'or, puis il lui donna un cheval et un superbe manteau.
Je ne sais rien de plus beau que la victoire de l'indulgence sur la colère.
Un passant dit à l'ânier :
_ Tu peux te féliciter de ta chance ! Je te croyais perdu...
_ Silence ! fit le vieillard. Sans doute, je n'ai pas su résister à ma douleur, mais ton souverain ne pouvait pas faire autrement  que de me pardonner. Il est aisé, mais indigne d'un sultan, de punir les injures. Les sages doivent rendre le bien pour le mal.




"Le tumultueux torrent qui descend des montagnes va se perdre dans les ravins, mais la plus modeste goutte de rosée est aspirée par le soleil qui l'élève jusqu'aux étoiles."

dimanche 6 janvier 2019

Les dieux d'Egypte



Le 18 janvier, nous avons prévu une visite au musée de Grenoble pour admirer la très belle exposition : Servir les dieux d'Egypte.
Pour nous accompagner, il suffit de vous inscrire sur notre messagerie et de venir le 18 janvier à 16h30 dans le hall du musée.
Les égyptiens ont une mythologie très riche et les aventures de leurs dieux sont tout aussi édifiantes que celles des dieux grecs.
J'ai donc choisi un exemple de ces légendes parmi beaucoup d'autres : elle met en scène le meurtre d'Osiris, roi généreux. Isis, sa sœur et épouse voudra le sauver mais le dieu Seth, frère d'Osiris, violent et jaloux, n'aura de cesse de se débarrasser d'Osiris.




Un jour, le dieu Seth voulut se débarrasser d'Osiris dont il était jaloux après l'histoire de l'adultère avec Nephtys. Il fit construire un coffre en bois précieux et déclara au cours d'un banquet qu'il l'offrirait à celui dont le corps s'ajusterait exactement à ses dimensions. Osiris, qui était très grand, s'y installa, et aussitôt Seth, aidé de 72 complices referma le lourd couvercle sur lui et le scella avec des clous et du plomb fondu. Puis Seth et ses complices portèrent le coffre vers la branche tanitique du Nil d'où il dériva jusqu'à la mer Méditerranée. Cet événement se serait déroulé le 17 du mois d'Athyr (19 novembre) en la vingt-huitième année du règne d'Osiris.
La déesse Isis fut informée de l'assassinat alors qu'elle se trouvait dans la ville de Coptos. Elle prit le deuil et se mit à rechercher le corps du défunt. Durant cette quête, Isis apprit par des enfants que le coffre d'Osiris, porté par les courants, se situait en Phénicie, à Byblos, où il s'était encastré dans le tronc d'un tamaris géant. Isis partit alors en barque à la recherche de son époux et arriva jusqu'à Byblos. S'étant faite connaître auprès du roi Malcandre, Isis se fit donner le tronc avec le cercueil et retourna en Égypte. Là, elle cacha la dépouille dans les environs de Bouto dans les marais du delta.
Mais, alors qu'il chassait au clair de Lune, Seth retrouva le corps qu'il coupa en quatorze morceaux, qu'il dispersa de tous côtés. Isis remonta alors sur sa barque de papyrus à la recherche des morceaux du corps de son bien-aimé, à travers le labyrinthe du marais. Chaque fois qu'elle découvrit un élément, elle fit édifier un tombeau où des prêtres furent chargés d'honorer la mémoire d'Osiris. La seule partie introuvable, malgré tous les efforts d'Isis, fut le membre viril car il avait été mangé par des poissons. Toutefois il avait eu le temps de donner au fleuve sa force fécondante.



Pour faire revivre ces mythes et découvrir tous ces dieux et leurs serviteurs, il faut visiter l'exposition, en compagnie de Sylvie Lafuente Sampietro qui pourra nous donner sa vision "astrologique" de ces légendes.
Le 18 janvier 2019 à 17h00. Participation : 4 €. Inscription par mail à assoc.altair@gmail.com
Rendez-vous à 16h30 dans le hall du musée.



mardi 1 janvier 2019

Vœux pour 2019

Toute l'équipe d'Altaïr se joint à moi pour vous souhaiter une très belle année 2019. Que cette année voie la réalisation de vos rêves et vous apporte la joie.
Nous espérons aussi vous apporter un peu de cette joie avec nos propositions tout au long de l'année. 
Pour ce trimestre, nous aurons une visite au musée de Grenoble pour admirer l'exposition : Servir les dieux d'Egypte le 18 janvier et un atelier d'astrologie : Découvrir le masculin en nous le 22 mars.
Nous en reparlerons très bientôt.


Pour ce début d'année plein de promesses, voici les vœux de Jacques Brel, bien connus mais toujours tellement riches et inspirants !





Je vous souhaite des rêves à n’en plus finir et l’envie furieuse d’en réaliser quelques-uns. 
Je vous souhaite d’aimer ce qu’il faut aimer et d’oublier ce qu’il faut oublier. 
Je vous souhaite des passions, je vous souhaite des silences. 
Je vous souhaite des chants d’oiseaux au réveil et des rires d’enfants. 
Je vous souhaite de respecter les différences des autres, parce que le mérite et la valeur de chacun sont souvent à découvrir. 
Je vous souhaite de résister à l’enlisement, à l’indifférence et aux vertus négatives de notre époque. 
Je vous souhaite enfin de ne jamais renoncer à la recherche, à l’aventure, à la vie, à l’amour, car la vie est une magnifique aventure et nul de raisonnable ne doit y renoncer sans livrer une rude bataille. 
Je vous souhaite surtout d’être vous, fier de l’être et heureux, car le bonheur est notre destin véritable.

dimanche 23 décembre 2018

Des étoiles par milliers

Pour terminer l'année, quoi de mieux que de nous plonger au cœur des étoiles avec Victor Hugo ! Un voyage dans l'univers infini, avec pour guide la Voie Lactée !
Nous vous souhaitons une très belle fin d'année !




Abîme - La Voie Lactée



Millions, millions, et millions d'étoiles !
Je suis, dans l'ombre affreuse et sous les sacrés voiles,
La splendide forêt des constellations.
C'est moi qui suis l'amas des yeux et des rayons,
L'épaisseur inouïe et morne des lumières,
Encor tout débordant des effluves premières,
Mon éclatant abîme est votre source à tous.
O les astres d'en bas, je suis si loin de vous
Que mon vaste archipel de splendeurs immobiles,
Que mon tas de soleils n'est, pour vos yeux débiles,
Au fond du ciel, désert lugubre où meurt le bruit,
Qu'un peu de cendre rouge éparse dans la nuit !
Mais, ô globes rampants et lourds, quelle épouvante
Pour qui pénétrerait dans ma lueur vivante,
Pour qui verrait de près mon nuage vermeil !
Chaque point est un astre et chaque astre un soleil.
Autant d'astres, autant d'immensités étranges,
Diverses, s'approchant des démons ou des anges,
Dont les planètes font autant de nations ;
Un groupe d'univers, en proie aux passions,
Tourne autour de chacun de mes soleils de flammes ;
Dans chaque humanité sont des cœurs et des âmes,
Miroirs profonds ouverts à l’œil universel,
Dans chaque cœur l'amour, dans chaque âme le ciel !
Tout cela naît, meurt, croît, décroît, se multiplie.
La lumière en regorge et l'ombre en est remplie.
Dans le gouffre sous moi, de mon aube éblouis,
Globes, grains de lumière au loin épanouis,
Toi, zodiaque, vous, comètes éperdues,
Tremblants, vous traversez les blêmes étendues,
Et vos bruits sont pareils à de vagues clairons,
Et j'ai plus de soleils que vous de moucherons.
Mon immensité vit, radieuse et féconde.
J'ignore par moments si le reste du monde,
Errant dans quelque coin du morne firmament,
Ne s'évanouit pas dans mon rayonnement.



dimanche 16 décembre 2018

Sourions

Sourions avec Ambrose Bierce dont le dictionnaire du diable nous donne des définitions pleines d'humour noir des idées reçues qui prévalaient aux Etats-Unis du XIXe siècle.
Nous pouvons les lire pour leur humour ou leur vérité un peu cruelle.
J'ai choisi des définitions en rapport avec notre actualité.




Insurrection

Révolution qui échoue. Echec du mécontentement à remplacer un mauvais gouvernement par le désordre.

Révolution 

En politique, changement abrupt dans la forme de désorganisation d'un gouvernement. Spécifiquement, dans l'histoire américaine, remplacement du règlement d'un Ministère par celui d'une Administration , grâce auquel le bien-être et le bonheur du peuple progressent d'un bon demi-pouce.  Les révolutions s'accompagnent en général d'une considérable effusion de sang, mais on estime qu'elles en valent la peine_ cette dernière remarque étant formulée par les bénéficiaires dont le sang n'a pas eu la malchance d'être versé. La Révolution française est d'une valeur incalculable pour le Socialiste d'aujourd'hui; quand il tire les ficelles qui font s'agiter son squelette, ses gestes inspirent une terreur inexprimable aux tyrans sanguinaires suspectés de fomenter l'ordre et la loi.

Émeute

Divertissement populaire offert à l'armée par des spectateurs innocents.

Rumeur

Arme favorite des tueurs de réputation





dimanche 9 décembre 2018

Protestation



Je proteste (Louis Aragon)


Je proteste
Pour ce qu’on a fait de nous
prenant tout pour de l’eau pure
qui ne cherchions aventure
que de la bonté future
  et qu’on a mis à genoux

Je proteste
Qu’on nous trompe qu’on nous leurre
nous donnant le mal pour bien
celui qui n’en savait rien
et qui le mal pour bien tient
n’est-ce pour le bien qu’il meurt

Je proteste
  Au nom des choses meilleures
prêts à tout ce qu’on voudrait
à tout sacrifice, prêts
pauvres gens, bêtes de trait
qu’on bafoue et mène ailleurs

Je proteste  


   Que reste-t-il de la France d'hier ? demande-t-on à Christophe Guilluy.
 "Il reste ce que le monde d'en-haut a rejeté, enterré et oublié :  les "nouvelles classes populaires".  Des catégories fracassées, mais majoritaires. Mal ou peu intégrées au modèle économique, fragilisées socialement, reléguées géographiquement et culturellement. Elles n'en constituent pas moins le mouvement réel de la société. Ces catégories, certes "déglinguées", comme le dit justement Jean-Pierre Le Goff, portent les vestiges de "l'ancien monde" qu'il faut sauver : des solidarités contraintes à l'attachement à un ancrage territorial et culturel."          

dimanche 2 décembre 2018

Comment va le monde en 2019 ?

Nous avions ce vendredi rendez-vous avec l'astrologie mondiale et Sylvie Lafuente Sampietro nous a donné l'occasion de regarder le monde de plus haut et de prendre le recul nécessaire pour comprendre ce qui se joue actuellement.



Nous avons comme chaque année pris des nouvelles des planètes collectives : Pluton, Neptune, Uranus, Saturne et Jupiter. Puis nous avons observé les relations qu'elle entretiennent entre elles, ce que les astrologues appellent des transits.
Chaque planète vient nous interpeller sur un sujet, et les planètes entre elles forment des cycles. Ces cycles sont très importants pour l'humanité. En les étudiant, nous pouvons regarder comment ces cycles se sont déroulés dans le passé et mieux appréhender les moments actuels, voir comment l'humanité a réagi par le passé et ce qu'elle fait aujourd'hui. Gérons-nous mieux les moments forts des cycles ou au contraire reproduisons-nous les mêmes erreurs ?
Nous savons également quels sont les enjeux de chaque moment du cycle : nous connaissons donc le type d'action appropriée pour la période dans laquelle nous nous trouvons.
Et lorsque nous parlons de la gestion des cycles, c'est tout aussi vrai pour l'humanité que pour toutes nos collectivités, entreprises, associations... que pour nous-mêmes, individuellement. Nous sommes aussi les acteurs de ces cycles et nous avons à relever nous aussi les défis du cycle.


En 2019, nous devons d'abord conclure le passé. Trois cycles importants se terminent ( le cycle entre Jupiter et Saturne, le cycle entre Pluton et Saturne et le cycle entre Saturne et Jupiter). En 2020, ces trois cycles recommenceront et une nouvelle dynamique s'installera.
Mais lorsqu'il faut conclure un cycle, ce n'est jamais facile. Il faudrait pourtant prendre le temps de tirer la quintessence du cycle qui s'achève, comprendre le processus qui était à l'oeuvre, pour pouvoir repartir ensuite.
La comparaison avec les cycles précédents nous permet une bonne appréciation de ce qui s'est joué dans ce cycle, comment nous l'avons géré et ce qu'il en est advenu.
Dans nos vies, nous pouvons regarder ce qui a démarré au début de chaque cycle et voir comment nous avons géré sur la durée les graines semées tout au début. Cela nous permettra de tirer des conclusions sur notre façon d'aborder ce type de cycle.
A la fin de ces trois cycles, on sent une colère qui monte, le changement qui arrive inquiète. Il faut associer authenticité et durabilité pour s'inscrire dans la dynamique actuelle.


En 2019, nous devons également impulser l'avenir. Et pour cela, nous nous référons à d'autres cycles entre les planètes (Pluton et Uranus, Neptune et Uranus).
Nous assistons à la création d'une nouvelle société impulsée par les génies qui ont changé notre vie par des outils technologiques. Nous avons les outils pour changer le monde, ce monde qui ne ressemble pas à celui que nous avions imaginé.
Nous avons aussi à créer du neuf en combinant la liberté et la compassion et le partage.
Partout, de nouvelles visions du monde émergent telle celle de Gaïa et de l'anthropocène dont j'avais déjà parlé.
Nous sommes actuellement sur des transits semblables à ceux de la Commune en 1848 et nous savons qu"ils nous ont conduit vers Napoléon III , la fin des démocraties et les théories de Karl Marx.
Durant cette période de changement, nos projets sont instables et il nous faut accepter une nouvelle vision du monde. La peur peut bloquer le mouvement mais la période actuelle est propice à de nouvelles visions idéologiques.


La conférence est disponible sous forme de CD en location pour les adhérents Altaïr.