lundi 26 septembre 2022

Les arbres

Il y a quelques années, nous avons appris, grâce à Peter Wohllenben et sa "Vie secrète des arbres" que les arbres entretenaient une vie sociale que la plupart d'entre nous ne soupçonnions pas. 


Cependant, déjà au XIXe siècle, Jules Renard avait été séduit par un bosquet d'arbres qui lui avait ouvert les portes de sa famille :

Une Famille d'arbres

C'est après avoir traversé une plaine brûlée que je les rencontre. Ils ne demeurent pas au bord de la route, à cause du bruit. Ils habitent les champs incultes, sur une source connue des oiseaux seuls.
De loin, ils semblent impénétrables. Dès que j'approche, leurs troncs se desserrent. Ils m'accueillent avec prudence. Je peux me reposer, me rafraîchir, mais je devine qu'ils m'observent et se défient.
Ils vivent en famille, les plus âgés au milieu et les petits, ceux dont les premières feuilles viennent de naître, un peu partout, sans jamais s'écarter.
Ils mettent longtemps à mourir, et ils gardent les morts debout jusqu' à la chute en poussière.
Ils se flattent de leurs longues branches, pour s'assurer qu'il sont tous là, comme les aveugles.
Ils gesticulent de colère si le vent s'essouffle à les déraciner. Mais entre eux aucune dispute. Ils ne murmurent que d'accord.
Je sens qu'ils doivent être ma vraie famille. J'oublierai vite l'autre. Ces arbres m'adopteront peu à peu, et pour le mériter j'apprends ce qu'il faut savoir:
Je sais déjà regarder les nuages qui passent .
Je sais aussi rester en place.
Et je sais presque me taire.

Jules Renard (1864-1910)


Grâce à Peter Wohllenben, nous avons compris que la forêt forme une famille au sein de laquelle les membres se protègent et se soucient les uns des autres : 

"Un arbre n'est pas une forêt, il ne peut à lui seul créer des conditions climatiques équilibrées, il est livré sans défense au vent et à la pluie. A plusieurs en revanche, les arbres forment un écosystème qui modère les températures extrêmes, froides ou chaudes, emmagasine de grandes quantités d'eau et augmente l'humidité atmosphérique. Dans un tel environnement, les arbres peuvent vivre en sécurité et connaître une grand longévité. Pour maintenir cet idéal, la communauté doit à tout prix perdurer. Si chaque individu ne s'occupait que de lui-même, nombre d'entre eux n'atteindraient jamais un grand âge.
La vie secrète des arbres" – Peter Wohlleben



Terminons avec un joli poème d'André Chedid : "Destination : arbre". Nous sommes toujours fascinés par la force tranquille des arbres. Ils nous incitent à la contemplation car leur temps n'est pas le nôtre, il dépasse le temps de nos vies et perdure bien au-delà si nous les laissons vivre.

Parcourir l'Arbre
Se lier aux jardins
Se mêler aux forêts
Plonger au fond des terres
Pour renaître de l'argile

Peu à peu

S'affranchir des sols et des racines

Gravir lentement le fût

Envahir la charpente

Se greffer aux branchages

Puis dans un éclat de feuilles
Embrasser l'espace
Résister aux orages
Déchiffrer les soleils
Affronter jour et nuit



Evoquer ensuite
Au cœur d'une métropole
Un arbre un seul
Enclos dans l'asphalte Éloigné des jardins
Orphelin des forêts

Un arbre

Au tronc rêche

Aux branches taries

Aux feuilles longuement éteintes

S'unir à cette soif
Rejoindre cette retraite
Ecouter ces appels

Sentir sous l'écorce
Captives mais invincibles
La montée des sèves
La pression des bourgeons
Semblables aux rêves tenaces
Qui fortifient nos vies

Cheminer d'arbre en arbre
Explorant l'éphémère
Aller d'arbre en arbre
Dépistant la durée.


Et n'oublions pas la nouvelle lune ce 25 septembre dans le signe de la Balance. C'est la première nouvelle lune d'automne deux jours après l'équinoxe d'automne. L'énergie d'harmonisation qu'elle porte devrait nous aider à franchir cette période automnale qui s'annonce tendue. Prenons exemple sur les arbres et méditons le proverbe africain : L'arbre qui tombe fait plus de bruit que la forêt qui pousse.

lundi 19 septembre 2022

Les conteurs


 Hommage aux conteurs aujourd'hui, aux conteurs de tous les temps et de tous les pays.

Il est vrai que les contes doivent être dits plutôt que lus, c'est ce qui provoque leur magie et leur permet de vivre, mais ici, j'aime les partager en imaginant que quelqu'un va les lire et avoir le désir de les dire à nouveau, pour continuer la chaîne des conteurs.

Voici donc deux petites histoires, le conteur de tous les temps de Henti Gougaud  et une histoire extraite des contes des sages juifs, elles nous parlent de ces passeurs de mémoire.


Il est un conteur, le conteur de tous les âges, le conteur perpétuel. Il est sur un rocher en face de l'océan et sans cesse il raconte toutes les histoires du monde, à l'océan qui murmure contre le rocher. L'océan écoute le conteur de tous les temps. 

Mais s'il arrivait que, pour une raison ou pour une autre, on empêche ce conteur de raconter ses histoires, personne ne sait ce que ferait l'océan.

Comme je racontais cela, un jour, à des enfants pensifs, l’un d’eux hocha la tête et dit, l’air pénétré :

- Je sais, moi, ce que ferait l’océan. Il envahirait le monde.

Et comme je m’effrayais d’une fin aussi redoutable :

- Oh, non pas par méchanceté, me dit l’enfant, ni par colère, mais pour retrouver ce conteur qui faisait du bien à ses vagues.


"L'Eternel avait mis beaucoup de savoir dans les gemmes, les plantes et les bêtes. Le lapis-lazuli, le cèdre bleu, le pivert, comme toutes les créatures, connaissaient leur affaire. A peine sortie de l'œuf, la frégate se souvenait de la parade nuptiale que l'Eternel lui avait confiée. Le papillon sortait de sa nuit en robe de mariée.
L'homme vint, tissé d'oubli. Il devait chercher, oser accomplir. Il devait libérer et rassembler les parcelles de lumière dispersées dans la création. Il reçut ainsi le mouchoir où la Shekinah avait écrit avec ses larmes des milliers de lettres serrées, le mouchoir de la Torah du peuple juif. Au creux du saint linge qui voile l'éclat de son visage, brillait une goutte aussi vaste qu'un océan. Elle avait la couleur de l'exil et une profondeur insondable. 
Quatre fois bénis sont les conteurs d'histoires, ils sont trempés dans cette larme, anéantis et bercés, broyés, nettoyés  par les vagues. Ils sont traversés par le feu de la parole et assagis par le souffle. Ils cueillent sur les visages les sourires, les pleurs de leurs semblables, invités au festin.
Vois le cadeau qu'ils ont reçu. Ils étudient jour et nuit pour libérer et rassembler les histoires."





lundi 12 septembre 2022

Soirée étoilée du 23 septembre



Le 23 septembre, nous avons prévu une soirée étoilée en Chartreuse. Nous espérons qu'elle vous fera plaisir et que vous viendrez partager avec nous ce moment hors du temps, tourné vers le ciel.

Je vous rappelle les principales informations : 

En Chartreuse, pour la première nuit d'automne venez admirer les étoiles

 Nous vous invitons à une soirée en Chartreuse pour admirer, dans un endroit dégagé et éloigné de la pollution lumineuse de la ville, les étoiles et les constellations d’automne. Nous verrons également Jupiter et Saturne.

Sylvie Lafuente Sampietro nous conduira, à partir du col de la Placette, vers un point d’observation situé à environ 20 minutes de marche du parking.

Notre rendez-vous est fixé à 18h45 à Grenoble et à 19h30 au col de la Placette sur le grand parking.

Nous vous conseillons de prendre des vêtements chauds et confortables car nous serons à 800 m, et une couverture pour pouvoir vous asseoir dans l’herbe. Si vous le souhaitez, vous pouvez apporter votre pique-nique : nous prendrons un temps pour manger.

Inscription par mail : assoc.altair@gmail.com ou au local en indiquant le lieu où vous souhaitez nous rejoindre et si vous venez en voiture ou avez besoin d’un covoiturage. Le lieu de rendez-vous à Grenoble est fixé à l'entrée du parking de l'Intermarché de l'Esplanade (vous pouvez vous garer sur le grand parking à côté pour pouvoir repartir facilement le soir en rentrant).

Participation libre au chapeau

Et pour commencer à rêver, voici Ma bohême de Rimbaud avec les images somptueuses du télescope James Webb . Nous sommes déjà dans les étoiles !

Je m’en allais, les poings dans mes poches crevées ;
Mon paletot aussi devenait idéal ;
J’allais sous le ciel, Muse ! et j’étais ton féal ;
Oh ! là ! là ! que d’amours splendides j’ai rêvées !

Mon unique culotte avait un large trou.
– Petit-Poucet rêveur, j’égrenais dans ma course
Des rimes. Mon auberge était à la Grande-Ourse.
– Mes étoiles au ciel avaient un doux frou-frou

Et je les écoutais, assis au bord des routes,
Ces bons soirs de septembre où je sentais des gouttes
De rosée à mon front, comme un vin de vigueur ;

Où, rimant au milieu des ombres fantastiques,
Comme des lyres, je tirais les élastiques
De mes souliers blessés, un pied près de mon coeur !

Jupiter vu par James Webb (le nouveau téléscope)


dimanche 4 septembre 2022

C'est la rentrée !

Voici le moment de nous retrouver pour une nouvelle année. Nous ne sommes plus contraints par les conditions sanitaires, ce qui nous permet de vous proposer un programme plus riche.

Ce trimestre, en plus des activités classiques de l'association comme la bibliothèque, la location de conférences et l'édition de thèmes astraux, nous vous emmenons admirer le ciel étoilé de septembre, nous vous invitons à partager avec nous vos envies pour l'association et comme chaque année en décembre, nous avons rendez-vous avec Sylvie Lafuente Sampietro pour la conférence d'astrologie mondiale de l'année 2023.

Nous espérons vous retrouver nombreux et nous avons hâte de partager avec vous ces belles expériences. 

 Soirée étoilée le 23 septembre                     

 

          En Chartreuse, pour la première nuit d'automne

          Venez admirer les étoiles 

Nous vous invitons à une soirée en Chartreuse pour admirer, dans un endroit dégagé et éloigné de la pollution lumineuse de la ville, les étoiles et les constellations d’automne. Nous verrons également Jupiter et Saturne.

Sylvie Lafuente Sampietro nous conduira, à partir du col de la Placette, vers un point d’observation situé à environ 20 minutes de marche du parking.

Notre rendez-vous est fixé à 18h45 à Grenoble et à 19h30 au col de la Placette sur le grand parking.

Nous vous conseillons de prendre des vêtements chauds et confortables car nous serons à 800 m, et une couverture pour pouvoir vous asseoir dans l’herbe. Si vous le souhaitez, vous pouvez apporter votre pique-nique : nous prendrons un temps pour manger.

Inscription par mail : assoc.altair@gmail.com ou au local en indiquant le lieu où vous souhaitez nous rejoindre et si vous venez en voiture ou avez besoin d’un covoiturage. Le lieu de rendez-vous à Grenoble vous sera indiqué ultérieurement.

Participation libre au chapeau

 

Soirée ouverture à projets le 3 novembre à 20h00
 

Quels sont vos désirs, vos attentes ou vos besoins au cœur de l’association Altaïr ?

Notre association est au service de ses adhérents et de l’Astrologie Humaniste Appliquée®.

Au cours de cette soirée de partage, nous aimerions vous écouter pour savoir si vous avez des idées pour nos activités. Qu’aimeriez-vous trouver dans notre association ?

Des moments au local pour venir travailler l’astrologie par petit groupe de même niveau ? Des espaces festifs ? Des ateliers ou soirées proposés par l’un d’entre vous ? Des spectacles ? Des visites culturelles ? Un atelier de prise en main du logiciel d’Auréas ? D’autres idées ?

Nous serons heureux d’accueillir votre parole.

Venez nombreux le jeudi 3/11 à 20h au local d'astrologie pour ce temps d’échange créateur de démocratie.


La conférence d'astrologie mondiale 2023

 

« Avancer avec confiance dans l'incertitude»

          Sylvie Lafuente Sampietro

          vous propose cette conférence en visioconférence sur Zoom 

          le vendredi 2 décembre 2022

Présentation de la conférence

Cette conférence a pour objectif de vous permettre de mieux comprendre la mutation du monde et de nos sociétés à travers une prise de recul sur l’actualité et une compréhension des étapes que l’humanité vit.

Elle est un apport personnel pour la gestion de votre année 2023, elle vous donnera des clefs pour saisir ce qui se passe dans votre vie et une prise de conscience des cycles qui sont à l’œuvre.

L’année 2023 s’inscrit dans la suite de l’ambiance des années 2020, 2021 et 2022. C’est un temps clé de mutation des énergies et la continuité de la création d’un nouveau monde. Faire confiance et avancer pas à pas est la meilleure des politiques. Les forces en présence sont colossales et restent très contradictoires. Nous allons commencer à mieux cerner la mutation qui prend forme dans les projets sociaux et dans nos vies.

La série des conjonctions de 2020 à 2022 a propulsé et actualisé des mutations radicales de nos modes de vie, de nos façons de penser et des équilibres mondiaux tant sur les plans écologiques, économiques que politiques. Cette transformation très puissante est loin d’être finalisée. 

Cette année 2023 est marquée par le changement de signe de plusieurs planètes qui mettent à notre disposition des énergies nouvelles. Sedna pénètre en Gémeaux, Pluton en Verseau et Saturne en Poisson. Jupiter va commencer à donner une forme sociale aux nouvelles impulsions nées depuis 2020. C’est le moment de faire avancer nos projets en s’adaptant à l’instabilité.

La crise de conscience provoquée par Uranus à propos du libéralisme, de nos libertés individuelles et de la gestion des ressources génère une désorganisation du monde. Une révolution est en route où la question de la liberté individuelle et la vision collective sont essentielles. Il s’agit de revenir à la question du sens du développement des innovations humaines.

La nature nous donne quelques coups de pouce pour nous obliger à des changements de mode de vie.

2023 est un temps créatif et d’émergence du nouveau monde. Il s’agit de faire des choix en se basant sur des valeurs essentielles et durables, de faire émerger nos valeurs humanistes, sociales et spirituelles et de contribuer à la construction d’une nouvelle forme de société.

Sur le plan mondial, il s’agit de la suite de la mutation des rapports de pouvoir et de force et d’une révolution dans la gestion des ressources et des finances. Les questions autour des idéaux religieux, politiques et sociaux sont au cœur du renouvellement. Sur le plan sociétal, il s’agit d’avancer dans la recréation de nos institutions, dans l’innovation et la réorganisation des entreprises, dans la création de nouvelles organisations et communautés. Sur le plan personnel, il s’agit de saisir les opportunités pour organiser notre vie en fonction de valeurs authentiques, humanistes et spirituelles. Choisir avec soin ce que nous désirons cultiver, s’engager avec confiance dans la construction de nos vies malgré l’insécurité et les incertitudes.

L'arbre qui tombe fait plus de bruit que la forêt qui pousse.

Proverbe africain

Comment avancer dans l’incertitude ?  Comment tenir sa direction dans la tourmente ? Comment mettre au monde une nouvelle façon de vivre? Comment épouser les mutations de la nature ? Comment protéger nos valeurs et notre liberté ? Comment développer une vision communautaire et humaniste ?

Comment conserver la confiance ?

Venez découvrir les enjeux de cette année 2023 pour pouvoir gérer vos décisions de vie en accord avec le rythme du cosmos.

 

Date de la conférence : 2 décembre 2022 à 20h30 en visioconférence sur Zoom

Tarif : 12 €

Inscriptions : sur Helloasso : https://www.helloasso.com/associations/association-altair/evenements/conference-d-astrologie-mondiale-du-2-decembre-2022

 ou au local d'astrologie (paiement par chèque ou espèces) ou par virement (nous demander nos coordonnées bancaires en envoyant un mail à : assoc.altair@gmail.com).

 

 

 

 

 

 

 


Nous vous souhaitons une belle rentrée ! 

samedi 27 août 2022

A la découverte de soi

 



Cet été, j'ai participé au stage d'astrologie que Sylvie Lafuente Sampietro organise à Grenoble. Le sujet de ces stages au local d'astrologie tourne autour du thème : "De la carte du ciel au trajet de vie". Ou comment avons-nous utilisé jusqu'à maintenant les potentialités de notre thème natal et que pouvons-nous faire pour être mieux dans notre vie ?

Nous pouvons grâce à ces stages passer un cap de compréhension pour aller vers plus d'inspiration et de puissance de vie.

Dans un premier stage, nous avions évoqué le vécu de trois planètes : le Soleil, la Lune  et Saturne. Il s'agissait ici de voir les rapports que ces planètes entretiennent entre elles et avec les autres planètes, afin de détecter les blocages éventuels pouvant nous empêcher d'être pleinement nous-mêmes.

Nous avions un handicap cet été : la chaleur. Et ce n'était pas facile d'en faire abstraction.



Cependant, nous avons tenu bon et maintenu le cap jusqu'au bout, sans nous laisser accabler par ces conditions difficiles.

En partant du thème de chacun, nous avons exploré les différents aspects des planètes et mis ceux-ci en correspondance avec nos expériences de vie. Cet exercice est toujours très intéressant car nous apprenons non seulement sur nous-mêmes mais aussi de l'écoute des autres. Cet enseignement-là ne se fait pas ailleurs et nous en repartons beaucoup plus riches de toutes les expériences humaines que nous avons partagées.



Ce stage nous a donné l'occasion de faire le point sur notre vie et de repartir confortés par les enseignements et les conseils qui vont nous aider à avancer dans la suite de nos aventures. Un très beau moment comme tous les stages d'été d'astrologie !

Et si vous avez eu la chance de participer aux deux premiers stages, vous pourrez, en juillet 2023, continuer l'aventure avec la suite de cette exploration. Les autres planètes et leurs interactions seront étudiées. L'ensemble permettra de se connaître mieux encore.

dimanche 3 juillet 2022

Silence c'est l'été

 


Eloge de la lenteur, du silence, de l'inactivité... C'est l'été, profitons-en !

"Assis sur le banc de mon jardin, j'observe le chat allongé de tout son corps sur la terrasse.  Dans cette position d'abandon total, il profite pleinement des premiers rayons de soleil en ce début de printemps. Satisfait. Paresseux. Tout est là, il n'a besoin de rien d'autre, juste un petit moment de chaleur. Je souris devant ce tableau; la sagesse du chat commence à m'inspirer.  il a tant de choses à m'apprendre, ce chat, sur les joies simples de la vie ! En s'étirant paresseusement, il m'invite à faire une pause. Pourquoi donc ne pourrions-nous pas, comme le chat, nous arrêter ne serait-ce qu'un bref instant ? "Michel Le Van Quyen

Bien sûr, nous en sommes pas aidés à faire silence en nous par notre société du bruit et de l'efficacité :

"Le xxe siècle est l'âge du bruit. Le bruit réel, le bruit mental le bruit du désir - Nous avons atteint pour chacun d'eux des records historiques. Et ce n'est pas étonnant, puisque toutes les prouesses de la technologie moderne contribuent à lutter conte le silence." Aldous Huxley (Le meilleur des mondes)


Le XXIe siècle n'a pas beaucoup fait évoluer la situation...

"Désormais, il est difficile  de faire le silence, ce qui empêche d'entendre cette parole intérieure calme et qui apaise. La société enjoint de se tenir au bruit  plutôt que de se tenir à l'écoute de soi. Ainsi se trouve modifiée la structure même de l'individu."  Alain Corbin (Histoire du silence)

Ecoutons donc ceux qui avant nous ont déjà expérimenté les bienfaits de ce calme retrouvé :

"Les mots que l'on n'a pas dits sont les fleurs du silence" Proverbe japonais

"Je médite, je ne rêve jamais plus délicieusement que quand je m'oublie moi-même. Je sens des extases, des ravissements inexprimables à me fondre pour ainsi dire dans le système des êtres, à m'identifier avec la nature entière." Jean-Jacques Rousseau (Rêveries du promeneur solitaire)


Le silence retrouvé n'est absolument pas vide de l'esprit et de la créativité. Au contraire, notre cerveau travaille lors de nos périodes de silence et ce sont les moments les plus propices à la créativité.

"Pour inventer, il faut penser à côté." Etienne Souriau (Théorie de l'invention)

Profitons donc de l'été pour faire place au silence et à tout ce qu'il fait advenir !



dimanche 26 juin 2022

Trouver sa liberté

 


Pour accéder à la liberté, il faut accepter de ne plus être tenu par la main et de ne plus dépendre de quelqu'un d'autre pour la conduite de notre vie. C'est ce que nous dit Kant dans le texte qui suit :

"Les lumières c'est la sortie de l'homme hors de l'état de tutelle dont il est lui-même responsable. L'état de tutelle est l'incapacité de se servir de son entendement sous la conduite d'un autre. On est soi-même responsable de cet état de tutelle, quand la cause tient, non pas à une insuffisance de l'entendement, mais à une insuffisance de la résolution et du courage de s'en servir sans la conduite d'un autre.

"Sapere aude: aie le courage de te servir de ton propre entendement". Voilà la devise des lumières.

Paresse et lâcheté sont les causes qui font qu'un si grand nombre d'hommes, après que la nature les ait affranchis depuis longtemps d'une conduite étrangère, restent cependant volontiers toute leur vie dans un état de tutelle, et qui font qu'il est si facile à d'autres de se poser comme leur tuteur. Il est si commode d'être sous tutelle. Si j'ai un livre qui a de l'entendement à ma place, un directeur de conscience qui a de la conscience à ma place, un médecin qui juge à ma place de mon régime alimentaire..., je n'ai alors pas moi-même à fournir d'efforts. Il n'est pas nécessaire de penser dès lors que je peux payer. D'autres assumeront bien à ma place cette fastidieuse besogne."



Et puisque les chercheurs en neuroscience nous disent que notre cerveau travaille énormément lorsque nous sommes au repos, voici de quoi le faire travailler :

"Rêvons c'est l'heure.

Un vaste et tendre
Apaisement
Semble descendre
Du firmament
Que l'astre irise ...

C'est l'heure exquise.

Paul Verlaine